09/11/2008

J'allais oublier Klappar !

Houlala ! Je vous ai parlé d'Oscar et Léon dans mon dernier billet et j'ai oublié de vous parler de mon panda !

Maman est en effet allée chez Ikea avec Mamy Olga et Papy Jean-Paul cette semaine et elle m'en a rapporté… un petit panda. Qui s'appelle Klappar (ben oui, c'est un panda suédois, c'est pour ça qu'il a un nom bizarre !). Et que je pourrai câliner (ou désosser, ça dépendra de mon tempérament !) dès ma naissance.

Le voici, pris en flagrant délit dans le canapé. Il est sympa, non, mon copain Klappar ?

klappar

Je vous laisse, parce que nous allons aller porter les caisses avec les affaires de maman chez Mamy et Papy d'Oreye. (Parce que Mamy Olga, les caisses, elle n'aime pas beaucoup ça !)

Bonne soirée,

Findus

20:14 Écrit par Findus dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Oscar et Léon

Salut,

Ce week-end, tout gravitait autour de moi ! Premièrement, samedi après-midi, maman, papa et moi avions rendez-vous chez P’titbou pour confectionner ma liste de naissance. Malgré que le terrain avait déjà soigneusement été préparé, nous avons passé plus de 2 heures avec la vendeuse. Comme quoi, établir une liste de naissance, ça n’est pas une mince affaire !

En préparant ma liste, maman et papa étaient restés très raisonnables. Heureusement, car une fois dans le magasin, ils ont eu tendance à se laisser parfois un peu emporter. Notamment papa, qui a craqué pour Oscar & Léon de chez Noukie’s, qui vont donc probablement devenir 2 de mes meilleurs amis. Parce que sur ma liste se retrouvent… un mobile Oscar & Léon, un tapis de jeu, une spirale, des jouets pour coque, 2 doudous (ben oui, 2, au cas où j’en perdrais un, non mais !). Et ce n’est que parce que maman l’a arrêté dans son élan que papa n’a pas fait ajouter le fond et le tour de parc Oscar & Léon sur ma liste ! Ou encore le petit train tout doux. (Ne le répétez pas, mais je pense qu’au final, ils s’y retrouveront quand même, car je vois mal papa abdiquer comme ça…)

noukies_oscar_et_leon

Malgré cela, maman et papa ont été contents de se rendre compte qu’ils n’avaient pas (trop) dépassé le budget qu’ils s’étaient initialement fixé pour moi.

Ensuite, tout gravitait autour de moi ce week-end parce que ce dimanche, maman et papa, prenant leur courage à 4 mains (il les leur a bien fallu), ont commencé à débarrasser le bureau de maman pour qu’il puisse me servir de chambre jusqu’à ce que nous nous installions dans la maison, d’ici un an et demi. Et c’est là qu’ils ont réalisé que même en appartement, il était possible d’entasser des tas de trucs inutiles. La preuve : en remplissant les caisses avec les affaires de maman, ils ont également rempli un sac poubelle entier de vieilleries ! Sans compter les vieux papiers, les vieux livres, que maman a – enfin, selon papa… – accepté de jeter.

Ils y ont passé la majeure partie de la journée et n’ont pas encore tout à fait fini. Mais comme ils sont en congé demain et mardi, j’ai bon espoir que ma chambre soit bientôt prête ! Youpie !!!

Je termine en vous faisant un rapide debriefing de notre séance d’haptonomie de jeudi dernier. Tout s’est très bien passé. Madame S. a montré à papa comment soulager la colonne vertébrale de maman et la détendre pour pouvoir ensuite plus facilement communiquer avec moi. Hé bien je peux vous dire que maman et moi, nous avons apprécié. Ca nous a fait tout chose, cette séance ! Vivement que nous la mettions en pratique avec papa !

A bientôt,

Findus

20:02 Écrit par Findus dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

05/11/2008

Cinémaaaaa, cinémaaaaa !

Salut,

Ce soir, maman, papa et moi assisterons à l’avant-première du dernier James Bond, Quantum of Solace, au Kinepolis de Liège. Maman et papa sont des adeptes du septième art, mais ils ne fréquentent que très rarement les salles obscures et leur préfèrent le confort du home cinema. Bref, ce sera ma première sortie ciné et je pense bien que ça va me plaire !

Dernièrement, confortablement installé dans le canapé avec maman et papa, j’ai déjà beaucoup apprécié Transformers (j’entends déjà soupirer les tenants du cinéma pseudo-intellectuel…). Les grosses voix d’Optimus et de Megatron, les explosions, me faisaient me tourner et me retourner dans tous les sens. Alors au Kinepolis, avec James Bond, j’vous dis pas ; je me prépare à une fameuse séance de stretching ! Surtout si maman, cédant à son vice, me donne un petit coup de boost en se gavant de pop-corn durant tout le film (les tenants du cinéma pseudo-intellectuel soupirent encore…).

Je vous raconterai tout ça en même temps que notre prochaine séance d’haptonomie, qui aura lieu ce jeudi en fin de journée.

@+

Findus

15:43 Écrit par Findus dans Général | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

04/11/2008

Ma liste de naissance

Ouf !

Voici enfin quelque chose de fait. Ou presque. Après maintes hésitations, maman et papa ont enfin tranché : ils déposeront ma liste de naissance chez P'titbou. (C’est moi, ça, le p’tit bout !)

Nous avons rendez-vous samedi prochain au magasin de Waremme pour peaufiner cette liste et s’assurer que maman et papa n’ont rien oublié d’essentiel. Mais entre ce qu’ils ont déjà acheté ici et là et ce que vont leur prêter leurs différents amis, elle risque malgré tout d’être fort courte, cette liste ! Pour y remédier, maman et papa ajouteront pas mal de vêtements et de jouets (ce qui sera tout bénéfice pour moi, surtout les jouets !) et mentionneront peut-être aussi un numéro de compte sur mon faire-part de naissance (parce qu’il paraît que ça coûte cher, les Pampers et tous ces machins-là…).

Voyons voir ce que nous m’avons déjà acheté et qui ne se retrouvera donc pas sur ma liste de naissance ? Tout d’abord, vous vous en souvenez sans doute, une poussette, une nacelle et une coque Chicco.

Ensuite, un lit, un parc et tous leurs accessoires. Ca, c’est Mamy Olga et Papy Jean-Paul qui les ont achetés parce qu’ils étaient en promotion. Et enfin une chaise évolutive, que Mamy Ther et Papy Bill ont acheté la semaine dernière pour la même raison.

Tout cela sans compter, je vous l’ai déjà dit, tout ce que des amis de maman et papa nous ont déjà prêté ou nous prêteront bientôt.

Espérons que quand ma liste de naissance aura été épuisée, les gens qui voudront encore me faire un cadeau comprendront à quoi sert le numéro de compte que maman et papa mentionneront peut-être sur mon faire-part. Et qu’ils ne s’obstineront pas à m’apporter un 17e pyjama ou une 36e peluche devant lesquels maman et papa devront poliment s’extasier avant de se regarder d’un air entendu et désespéré… Mais ça, il paraît que c'est pas gagné. C'est d'ailleurs pour ça que maman et papa ne savent pas trop ce qu'ils doivent faire à cet égard. (Soupir…)

Je vous laisse, parce que je sens que si je continue, je vais commencer à parler comme papa et à médire sur le genre humain !

A la prochaine,

Findus

22:57 Écrit par Findus dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

30/10/2008

Wine & Blues

Coucou,

« Pourquoi ce titre ? », me demanderez-vous. Parce que hier, nous sommes allés faire quelques courses au Colruyt. Ce dont maman et papa ont reparlé ce matin dans le train qui nous conduisait à Bruxelles. Et papa, comme je vais vous l’expliquer, associe le Colruyt à un bien amer souvenir. Peut-être même à ce qui fut le jour le plus noir de son existence… Celles et ceux qui me lisent depuis le commencement savent en effet qu’au mois de février dernier, le Docteur D. avait replacé dans le ventre de maman 2 de mes copains. Et que 12 jours plus tard, la première prise de sang s’était avérée positive. Après celle-ci, papa avait alors commandé 2 – très – bonnes bouteilles de vin au Colruyt (pour les connaisseurs, 2 Château Léoville-Las Cases 2004). Pas spécialement pour fêter cette bonne nouvelle, mais peu importe… Une semaine plus tard, le 7 mars, c’était la douche froide. La seconde prise de sang révélait une fausse couche. Tout était fini… C’est pourtant ce jour-là – parce que la vie continuait, parce qu’il n’aurait servi à rien de rester prostré, parce que… – que papa est allé retirer ces 2 bouteilles au Colruyt. Le caissier, en encaissant, a alors dit à papa « Hé bien, on sait se faire plaisir ». Ce à quoi papa, les yeux se remplissant de larmes, a juste pu répondre d’une voix étranglée « Si vous saviez… », avant de balayer la conversation d’un revers de la main et de quitter le Colruyt, ses stupides bouteilles à la main… En mourant d’envie de les fracasser contre un mur… Ces 2 bouteilles sont dès lors à jamais liées à ce maudit 7 mars 2008. Même si ce n’est que dans 20 ou 30 ans que papa les ouvre, je ne suis pas certain qu’il aura oublié cette date…

larme

Et tant qu’à être dans le blues, cet après-midi, papa, dans le train, n’était pas loin d’un autre papa et de sa petite fille de 2 ou 3 ans. En voyant celle-ci, son doudou à la main, il a une fois de plus été submergé par l’émotion. Tout bêtement. Sans tristesse. Juste, je crois, parce qu’il s’impatiente de plus en plus de partager ces moments avec moi ! (D’ailleurs, moi, j’ai bien l’impression qu’après cet épisode, je viens de signer pour un nouveau doudou, non ? Peut-être de chez Nature & Découvertes…)     ;-)

« L’espoir, c’est ce qui meurt en dernier… » (proverbe irlandais)

Que votre nuit soit belle,

F.

21:25 Écrit par Findus dans Général | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook |

29/10/2008

L'objectif est atteint...

…comme la tarte ! (La tarte tatin, haha… C'est dramatique, je crois que j'ai le même humour que papa !)

Hé oui, les ¾ de quintal sont là ! Moi, en 3 semaines, j’ai grossi de près de 500 grammes. Je pèse maintenant environ 1,2 kilos. Maman, sur la même période, a quant à elle grossi de… 2,5 kilos. Elle dépasse désormais de peu les 75 kilos. Mais d’après le Docteur F., sa prise de poids n’est pas – encore – excessive. (Elle a facile, elle, me rétorquerez-vous, de dire ça, ce n’est pas elle qui devra les perdre après l’accouchement, tous ces kilos !)

En examinant le ventre de maman, le Docteur F. l’a trouvé fort dur du côté gauche. L’échographie a révélé que j’étais roulé en boule de ce côté-là, d’où cette tension plus forte à gauche qu’à droite. Elle a toutefois conseillé à maman de reprendre un peu d’Utrogestan pour détendre son utérus et me permettre de m’installer tout à mon aise.

Contrairement à la dernière fois, où, vous vous en souvenez peut-être, j’avais sorti le grand jeu face à la caméra, cette fois, je suis resté assez amorphe. Le Docteur F. après avoir pris mes mesures, m’a secoué dans tous les sens pour essayer de me faire sortir de ma torpeur. Et je peux vous garantir qu’elle n’y est pas allée de main morte avec sa sonde ! Mais rien n’y a fait, j’étais encore à moitié endormi et je suis tranquillement resté roulé en boule durant tout l’examen.

Ce qui donne les photos suivantes, qui, vous en conviendrez, ne sont pas des plus parlantes…

Sur la première, vous pouvez me voir de profil, mais comme j’avais mes jambes repliées contre mon visage, c’est un peu flou.

echo_29102008_01_small

Et sur la seconde, vous pouvez apercevoir… mon nez !

echo_29102008_02_small

Pauvre papa… Il finira vraiment par croire que je ne fais preuve de bonne volonté que quand il est absent. C’est peut-être pour ça qu’il était un peu de mauvaise humeur en quittant la clinique tout à l’heure… Je vais essayer de me faire pardonner ce soir en réagissant au quart de tour quand nous ferons nos exercices d’haptonomie tous les 3, promis !

@+

Findus

20:27 Écrit par Findus dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

27/10/2008

La turbine et le gréviste

Salut,

Non, « La turbine et le gréviste » n’est pas une fable inédite de La Fontaine, rassurez-vous ! La turbine, c’est maman et le gréviste, ben, euh… c’est moi.

J’vous explique. Depuis quelques temps, papa ronchonne presque tous les soirs sur maman quand elle fait mine de s’endormir sur le côté. Il faut dire que dans cette position, elle respire en faisant un bruit de turbo-réacteur au décollage. Même moi, d’où je suis, je n’entends que ça ! Papa, qui n’a pas envie de passer la nuit dans un Boeing, l’oblige alors à dormir sur le dos. Position dans laquelle elle repasse du mode « turbine » au mode « respiration normale ». Ce qui nous permet, à papa et à moi, de nous endormir. Mais nous appréhendons le moment, au cours des prochaines semaines, où le mode « turbine » restera enclenché quelle que soit la position adoptée par maman. Il ne me restera plus alors qu’à prendre mon mal en patience. Et à papa qu’à aller dormir dans le canapé…

Maintenant, le gréviste… Hier, nous étions dimanche. Je le précise parce que maman et papa semblaient l’avoir oublié. Or qui dit dimanche dit repos. Donc, moi, qu’est-ce que je faisais hier ? Je me reposais ! Et ça n’a pas trop plu à maman de ne – presque – pas me sentir bouger tout au long de la journée. Alors qu’a-t-elle fait hier en début de soirée avant que nous n’allions dire bonjour à Mamy Ther et Papy Bill ? Je vous le donne en mil : estimant que je faisais grève, elle a demandé à papa de me sortir de ma torpeur en posant la main sur son ventre. Comme j’étais encore à moitié endormi, je n’ai visiblement pas réagi assez vite à leur goût. Papa, pour rassurer maman, s’est alors approché de son ventre et a pris une grosse voix pour me raconter des calembredaines. Et là, waaahhh, d’un coup, ça m’a réveillé ! En sursaut ! Pfff… J’vous jure !!! Pas moyen d’être tranquille ! Mais ils ne perdent rien pour attendre, les bougres. Dans quelques mois, ce sera à mon tour de hurler et de les réveiller en pleine nuit, na !

Dans 2 jours, nous retournons à la clinique pour notre visite de contrôle mensuelle chez le Docteur F. Je me réjouis de voir ce que nous aurons pris comme poids, maman et moi ! Ne lui dites pas que je vous l’ai dit, mais les ¾ de quintal sont en vue ! Si, si !   ;-)

@+

Findus

13:41 Écrit par Findus dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |