27/11/2008

Mon faire-part

Re,

Comme je vous l’ai dit tantôt, hier après-midi, maman et papa avaient rendez-vous avec un imprimeur pour préparer mon faire-part.

Il est arrivé avec 5 énormes classeurs, remplis de dizaines de modèles de faire-part différents. Pfff… Trop de choix finit par tuer le choix ! Heureusement, maman et papa ont rapidement passé en revue ces centaines de faire-part, pour n’en retenir qu'une petite dizaine. Après ce premier tri, ils ont encore éliminé un à un les faire-part restants pour n’en garder en fin de compte que 3. Et c’est là que ça s’est compliqué. Car s’ils n’ont eu aucune peine à arriver à ce trio, maintenant, ils ne parviennent pas à faire leur choix final !

Deux de ces faire-part sont assez classiques, tandis que le troisième est un peu plus moderne. Maman et papa ne savent pas trop comment ils vont trancher ! Ils attendent les exemples de mise en page des modèles qu’ils ont retenus. Peut-être que ça leur permettra de se décider. Pour le moment, le modèle le plus moderne part légèrement favori. Mais comme pour mon prénom, un retournement de situation est évidemment possible jusqu’à la dernière seconde ! (J’en profite pour vous signaler que papa penche de plus en plus pour Arthur, tandis que maman, elle, baigne toujours dans l’indécision la plus complète.)

Je vous laisse : dans 10 minutes, nous partons chez Madame S. ; je vous raconterai prochainement ce que nous aurons appris au cours de cette nouvelle séance d’haptonomie.

@+

F.

19:30 Écrit par Findus dans Général | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

Deux kilos à la pesée !

Salut,

Hier matin, nous avions rendez-vous chez le Docteur F.

Première bonne nouvelle : je me suis retourné ! Je suis donc tête en bas, en bonne position pour venir au monde. (Parce que d’après papa, il tourne un peu à l’envers, le monde, donc, c’est pas plus mal d’avoir la tête en bas !)

Deuxième bonne nouvelle : ma pyélectasie (vous vous souvenez, là, le vilain truc qui avait tellement inquiété maman et papa lors de l’échographie morphologique…) a – quasiment – disparu ! D’après le Docteur F., il n’en restera aucune trace après ma naissance.

Troisième bonne nouvelle : je continue à me développer comme il faut. Pour le moment, je pèse approximativement 2 kilos ! Les mesures de ma tête et de mon ventre sont un peu supérieures à la moyenne, au contraire de celles de mon fémur, qui sont dans la norme. D’après les calculs que fait la machine du Docteur F., je devrais naître le 28 décembre prochain sur base des mesures de ma tête et de mon ventre et au début du mois de février sur base de celles de mon fémur ! Mais tout ça, c’est juste indicatif. De toutes façons, c’est moi qui déciderai du bon moment pour sortir, na !

C’est maintenant devenu un petit jeu entre le Docteur F. et moi : quand elle tente de me prendre en photo, je lui complique systématiquement la tâche en me retournant ou en mettant mes mains devant ma figure ! Et hier, j’ai encore réussi mon coup !

Sur la première photo, vous voyez mon visage, mais un peu flou à cause de mes mains.

echo_26112008_01_small

Et sur la seconde, vous voyez… mes pieds ! Que j’appuie gaiement sur le ventre de maman !

echo_26112008_02_small

Au retour de la clinique, maman et papa, qui ne sont pas mariés, sont passés à l’administration communale pour que papa me reconnaisse et que je puisse porter son nom. Tout est en ordre à cet égard.

Dans l’après-midi, ils avaient rendez-vous avec un imprimeur pour préparer mon faire-part. Je vous raconterai ça en détails tantôt, parce que maintenant, le temps me manque. C’est que je suis un p’tit gars fort occupé, moi, vous savez !

A bientôt,

Findus

13:52 Écrit par Findus dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

24/11/2008

Un bébé de plus grâce à moi ?

Salut,

Ce week-end, quelqu’un – qui se reconnaîtra certainement quand il lira ces lignes – a dit à papa qu’il trouvait mon blog émouvant et que s’il devenait un jour papa lui aussi, ça serait peut-être un petit peu grâce au récit de mes aventures !

Ca n’est pas la première fois qu’on dit à maman et papa que mon blog est émouvant (sortez vos mouchoirs, Findus prend la plume !), mais c’est la première fois qu’on leur dit un truc ainsi.

Comme d’habitude quand on lui dit quelque chose qui le touche, papa, malgré sa grande gu…, n’a su que répondre et a tourné ça à la rigolade. Mais ça l’a sincèrement ému. Tout comme maman.

Moi, j’espère seulement que si celui qui a dit ça à papa veut un jour devenir papa, tout ira sans difficulté pour sa compagne et lui.

@+

F.

11:47 Écrit par Findus dans Général | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

23/11/2008

Mes parents, ces zinzins...

Coucou,

Ca devient vraiment n’importe quoi ! Hier en début de journée, mes 2 zinzins de parents étaient morts d’inquiétude parce que je n’avais plus bougé depuis… la veille.

Je l’avoue, avant-hier soir, j’étais flappi et je n’ai pas réagi quand papa a posé sa main sur le ventre de maman. Alors que d’habitude, quand il fait ça, je suis assez réactif. J’avoue aussi que j’ai dormi toute la nuit du sommeil du juste et que hier matin, comme nous étions samedi, j’ai fait la grasse matinée. Mais franchement, dites-moi, était-ce une raison suffisante pour que maman aille faire les courses avec une grosse boule à l’estomac et que papa aille à la salle de sport avec une boule au moins aussi grosse ???

Heureusement, hier en fin de matinée, j’étais réveillé et j’ai fait « toc-toc » sur le ventre de maman pour qu’elle arrête de s’inquiéter. Papa est rentré un peu plus tard. Comme d’habitude quand quelque chose le tracasse, il n’a pas osé demander tout de suite à maman si elle m’avait senti bouger (ça, allons-nous dire, ça s’appelle la crainte de la confirmation négative). Et il a été diablement soulagé lorsqu’il lui a finalement posé la question et qu’elle lui a dit que j’avais répondu présent à l’appel.

Quand maman lui a dit qu’elle aurait attendu jusqu’à lundi si j’avais continué à faire le mort, il l’a regardée avec de grands yeux tous ronds en lui disant que si je n’avais pas réagi après quelques exercices d’haptonomie en début d’après-midi, il l’emmenait aux urgences sans autre forme de procès. (Comme quoi papa est peut-être encore plus zinzin que maman…) Nous aurions eu l’air malin, aux urgences… (Soupir…)

Ils sont gentils, maman et papa, mais je crois qu’ils risquent parfois de me couver un peu trop. Moi, je veux bien être leur petit poussin, mais j’ai pas envie qu’ils m’étouffent trop… Maman, papa, vous m'entendez ? Je-ne-suis-pas-en-sucre !!! Okay ?

A la prochaine,

Findus

18:16 Écrit par Findus dans Général | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

19/11/2008

On entre en PMA...

…comme on entre en guerre, a lu papa au hasard de ses pérégrinations sur la toile. Peut-être pas au début de la procédure, où l’insouciance a encore droit de cité. Mais cette image prend malheureusement vite tout son sens. Celles et ceux qui revendiquent ce que leur refuse la nature auront à mener de nombreuses batailles.

Chaque défaite les ramènera à la case départ. Chaque défaite leur cisaillera le cœur de nouvelles blessures. Chaque défaite leur fera mettre un genou à terre et ils devront puiser au plus profond d’eux-mêmes pour trouver la force de se relever et de continuer le combat. A chaque fois, leur confiance s’amenuisant, ça sera un peu plus dur.

Mais il ne faut pas qu’ils abdiquent de leurs rêves. S’ils préservent la flamme de leur espoir, même vacillante, ils finiront, comme maman et papa, par sortir vainqueurs de cette guerre contre le sort. Leur bonheur sera alors à la mesure de la souffrance endurée. Car on n’aime jamais autant que ce qu’on a conquis durement, j’en reste convaincu.

cigogne

Le chemin pour donner la vie est plus long pour certains que pour d’autres. La nature n’est jamais juste. Mais il faut y croire. Parce qu’il est possible de forcer la main du destin. Parce que la chance ne se dérobe pas éternellement. J’en suis la preuve.

Si vous n’avez pas encore eu la même chance que maman et papa, si vous en voyez encore de toutes les couleurs, gardez espoir. N'abandonnez pas. Sinon, il n'y aura plus de victoire possible. Battez-vous de toutes vos forces. Et la cigogne égarée finira par retrouver le chemin de votre maison.

A bientôt,

Findus

20:44 Écrit par Findus dans Général | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook |

15/11/2008

Quoi de neuf cette semaine ?

Hello,

Les choses ont pas mal bougé cette semaine en ce qui me concerne. Ou, plus exactement, en ce qui concerne la préparation de ma venue.

Tout d’abord, le bureau de maman est presque prêt à devenir ma chambre. Le grand nettoyage entamé le week-end dernier touche à sa fin ! Les caisses de livres et de BD de maman sont parties à Oreye (ne rigolez pas, c’est le nom du village de Mamy Ther et Papy Bill). Les choses inutiles accumulées par maman à la poubelle. Et l’un ou l’autre vieux meubles au parc à containers. A moi les grands espaces !!!

Ensuite, Mamy Ther, un soir de cette semaine, est venue nous dire bonjour et m’apporter, de sa part et de la part de ma marraine, la sœur de papa, un train musical Noukie’s conduit par mon copain Léon et un sac de couchage ! Merci Mamy, merci marraine !

tchou_tchou

Enfin, cet après-midi, maman et papa m’ont déniché quelques petits pyjamas sympas au Trafic (ils ont horreur de ce magasin, mais pour des vêtements que je porterai peut-être 1 mois ou 2 seulement…). Ainsi, je n’aurai pas les fesses au vent à la naissance, ouf ! (Et, au passage, papa a glissé un hochet Tigrou dans le panier !) Ensuite, nous sommes repassés chez P’tibou pour apporter quelques corrections à ma liste de naissance (quand je vous disais que papa finirait par arriver à y ajouter le tour et le fond de parc Oscar et Léon…) et pour la valider. Tout est donc prêt de ce côté !

J’aime bien que papa refasse ce que lui a montré Madame S. lors de notre dernière séance d’haptonomie. En plus de détendre maman, ça me réveille et je suis plus réceptif lorsque papa pose sa main sur son ventre. Maman me sent d’ailleurs glisser sous sa peau pour suivre la main de papa quand il la déplace de bas en haut comme le lui a expliqué Madame S. ! Mais n’allez pas croire que je fais des sauts périlleux ni que papa me fait tourner en rond comme il le veut. C’est moi qui contrôle la situation en réalité ! Et c’est moi qui ferai tourner maman et papa en rond d’ici peu, promis !

Bon week-end,

Findus

18:07 Écrit par Findus dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

11/11/2008

Idées noires

Salut,

La semaine dernière, papa a fait un épouvantable cauchemar. A mon sujet. Il a suffi, en cours de journée, que maman lui dise qu’elle avait le ventre dur et qu’elle se demandait si elle n’avait pas quelques petites contractions pour que ça commence à fumer dans sa cafetière. Résultat : papa a tout d’abord peiné à s’endormir. Une fois dans les bras de Morphée, il s’est réveillé en sursaut, parce que la clinique venait de le contacter pour lui dire qu’il y avait eu de l’air dans le cordon (ça ne s’invente pas…) et que tout était terminé pour moi. Le cœur battant la chamade, il s’est alors tourné vers maman, qui, bien entendu, dormait paisiblement. Il a essayé de reprendre ses esprits et de se raisonner. Mais à ce moment-là, si vous êtes un habitué des mauvais rêves, vous savez comme moi que la réalité peine à reprendre le dessus. Il a finalement réussi à retrouver le sommeil, mais vu ce qu’il nous a raconté le lendemain matin, à maman et à moi, ça a été pénible…

Pauvre papa… Ce n'est pas la première fois qu'il fait de mauvais rêves à mon sujet. Mais celui-ci, c'était le plus vilain ! Je ne le crois pas fondamentalement pessimiste, mais il a quand même tendance à croire en l’application de la loi de Murphy et à envisager le pire dès que quelque chose semble clocher un peu…

J’espère que tout se passera bien pour maman et moi jusqu’au terme de la grossesse et qu’aucun incident ne viendra émailler l’accouchement. Sinon, il en fera encore des cauchemars !

Tout comme j’espère – surtout pour eux ! – que les médecins et les infirmières feront tout ce qu’il faudra pour maman et moi. Sinon, ils pourraient se retrouver collés au mur avant d’avoir eu le temps de dire ouf. C’est pas que papa soit une brute épaisse (j’en entends déjà soutenir le contraire !), mais il lui arrive de réagir parfois vivement et je crois que si ça me concerne, il ne faudra pas trop le contrarier… Ben oui, c’est comme ça !

Profitez bien de ce jour de congé,

F.

12:18 Écrit par Findus dans Général | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |