14/08/2008

Les questions de la PMA (suite...)

Salut, 

En même temps que je mûrissais le billet posté ce mercredi (sa rédaction m’a pris plus de temps que vous ne pouvez l’imaginer), Scara, un ami de papa, lui a envoyé un lien vers un texte évoquant justement les questions de la PMA.

En découvrant ce texte, papa s’est aperçu qu’il n’avait rien inventé en m’appelant Findus. Il a aussi retrouvé dans cet article beaucoup des choses que maman et lui ont vécues. Si vous voulez prendre connaissance de ce texte, il vous suffit de cliquer ici.

Comme vous le verrez, ce texte fait référence à un livre écrit par une équipe suisse composée d'un gynécologue, Marc Germond, d'un psychanalyste, François Ansermet, et d'une linguiste, Claudia Mejía Quijano. Il s’intitule « Parentalité stérile et procréation médicalement assistée. Le dégel du devenir ».

parentalite_sterile_et_pma

Dans ce livre, les auteurs essaient de mettre des mots sur ce que vivent les couples qui s’embarquent dans la grande aventure de la PMA. Et plus spécialement dans la grande aventure du TEC (le transfert d’embryon congelé, comme moi). Parce que, comme je l’ai déjà dit et répété, cette aventure n’a rien d’évident. Ce que permet la science aujourd’hui est absolument formidable, mais suscite beaucoup d’interrogations. Malheureusement, comme le soulignent les auteurs, l’accompagnement des couples n’est encore nulle part. Et ce ne sont pas maman et papa qui les contrediront. De plus en plus de couples faisant appel à la PMA, chaque cas, pourtant unique, se résume, dans les couloirs de l’hôpital, à un dossier parmi d’autres, à un numéro. Là, il y a de gros progrès à faire. Parce que quand le résultat de la prise de sang est négatif, une infirmière vous l’annonce par téléphone, vous dit quelques mots de réconfort et termine en vous invitant à reprendre contact avec votre médecin. Le tout en moins de 60 secondes, montre en main. Et jusqu’au prochain rendez-vous, parfois 1 ou 2 mois plus tard, vous restez seul. Avec votre détresse. Vos questions. Vos doutes. Votre révolte. Comme si le médecin n’avait de compétences que « techniques » et que l’impact psychique n’était pas de son ressort. Alors qu’il est la personne en laquelle les couples placent toute leur confiance, tous leurs espoirs et qu'ils ont besoin de parler, de poser des questions et d'être écoutés. Sans nécessairement souhaiter un intervenant supplémentaire comme un psychologue. Mais, comme toujours, le temps manque. Les patients entrent et sortent du cabinet selon un rituel savamment orchestré, qui ne laisse que peu de place au dialogue, aux explications…

Bref… Maman et papa ont commandé ce bouquin et l’ont reçu aujourd’hui. Je tâcherai de vous faire part de leurs impressions quand ils l’auront lu. Peut-être, comme ils l’espèrent, leur permettra-t-il de mieux comprendre certaines choses, d’y voir plus clair dans notre parcours.

@+

Findus
Survivant héroïque

18:31 Écrit par Findus dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

Je viens de lire le texte qui parle de la PMA. Il est très intéressant.
Mais je pense qu'il permet à tes parents d'y voir plus clair... c'est vrai que ce qui manque dans notre monde, c'est de prendre le temps d'écouter (sans juger), prendre le temps d'avoir le temps pour l'autre...

Bonne lecture!

Écrit par : Rachelle | 14/08/2008

egoistement... j'ai pas trop envie de lire tout ca...
je voulais encore un bébé ... peut etre plus tard, oui oui... un 4eme et ben c'est sur, je pourrais pas, enfin pas naturelement... on ma enlevé mon utérus juste apres mon accouchement...arf...
passons a autre chose...

bonne journee a vous

Écrit par : caro_ | 15/08/2008

Un ptit coucou en passant !
Gros bisous ptit Findus !

Écrit par : Mél@ et ptit Théo | 16/08/2008

juste un grand merci d'être passé(e?) sur mon blog. Je reviendrai lire tes aventures passionnantes! Passes le bonjour à ton papa et ta maman.
D'habitude, je signe mes comm' par "Courage!"... pour d'autre raison, mais courage quand même!

Écrit par : Moi | 16/08/2008

Les commentaires sont fermés.