30/07/2008

Boudeur...

Hello,

Nous avions rendez-vous chez le Docteur F. ce matin. Enfin, ce matin, c’est peu dire ! Nous devions être là aux aurores, à 8 heures 50 ! Vous vous rendez compte ??? On est en vacances et on m’a réveillé à 7 heures 30 !!! J’étais pas content du tout ! Je tiens de mon papa à cet égard : je ne suis pas vraiment du matin ! Alors, chez le Docteur F., j’ai boudé ! En tournant la tête à chaque fois qu’elle essayait de me prendre en photo. Elle a bien tenté de me « retourner » pour permettre à maman et à papa de voir mon visage, mais j’étais fâché d’avoir été réveillé si tôt et j’ai obstinément refusé de coopérer.

Vous devrez donc vous contenter, comme eux, de photos… de ma colonne vertébrale. Comme celle-ci.

echo_30072008_01_small

Ou encore celle-ci.

echo_30072008_02_small

Superbes clichés, n’est-ce pas ? C’est aussi l’avis de maman, qui était très déçue de ne pas avoir vu mon visage. Papa aurait lui aussi bien aimé voir ma petite frimousse, mais il était surtout rassuré par mon bon développement depuis le 9 juillet dernier. Je mesure désormais près de 9 cm. de la tête aux fesses et je pèse un peu plus de 100 grammes ! Comme le montrent les photos prises ce matin, mes os – enfin, ce qui deviendra progressivement mes os – sont déjà bien visibles.

Si je n’avais pas été si bougon, peut-être même aurait-il été possible, a dit le Docteur F. pour conclure, de voir si j’étais une petite fille ou un petit garçon. Ce qui a évidemment achevé de frustrer maman, qui semble m’en vouloir un peu pour le moment. Mais grâce à cela, le suspense reste entier jusqu’à la prochaine visite au moins ! (Qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour tenir ses lecteurs en haleine…)   ;-)

Les résultats de la dernière prise de sang de maman sont bonnes. Tout est OK pour elle comme pour moi. Le Docteur F. lui a conseillé de déjà prendre rendez-vous pour l’échographie morphologique, qui devra avoir lieu entre le 15 octobre et le 30 novembre prochains. Mais nous l’aurons revue d’ici là, puisque nous avons rendez-vous le 27 août prochain. A 10 heures 10, cette fois ! C’est nettement mieux ! Je serai peut-être moins fatigué et plus disposé à me montrer que ce matin. Je sais déjà que j’aurai droit à un fameux petit-déjeuner ce jour-là ; le Docteur F. a conseillé à maman de manger sucré avant le prochain rendez-vous, pour me donner un petit coup de boost ! Le liquide amniotique prenant le goût des aliments que maman mange, il paraît que je déglutis plus volontiers quand elle mange du sucré ! Donc, au menu le 27 août : croissants et pains au chocolat à volonté ! Chouette !!!

Je vous laisse ; après ce réveil aux aurores, je suis flappi !

@+

Findus

20:20 Écrit par Findus dans Général | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

27/07/2008

On me voit ! On me voit !

Youpie ! Cet après-midi, nous avons rendu visite à R. et à M., les amis de maman et de papa dont je vous ai déjà parlé et qui attendent eux aussi un heureux événement. Au moment de partir, quand maman s’est levée, M. lui a fait remarquer qu’elle s’arrondissait un peu ! Ce qui prouve bien que ça commence à se voir.

Vous vous en doutez, il y a déjà longtemps que maman examine son ventre régulièrement. Et qu’elle demande tout aussi régulièrement son avis à papa. Qui, pour ne pas risquer de dire une bêtise, lui répond invariablement de manière évasive. Tout simplement parce qu’il est difficile de voir l’évolution de ce qu’on a « sous le nez » tous les jours.

Donc, cette remarque de M. a été la bienvenue. Même si c’est beaucoup plus compliqué qu’il n’y paraît. D’un côté, maman semblait impatiente que ça se voie. Mais d’un autre, elle n’avait pas envie de prendre trop de poids tout de suite, de devoir s’acheter de nouveaux vêtements, etc., etc.  Ce qui confirme que rien n’est jamais simple avec les femmes. Surtout quand elles sont enceintes ! (NDLR : je décline toute responsabilité pour ces propos ; ils viennent de mon papa !)

Bref, le grand remue-ménage que je suis occupé à faire dans le ventre de maman commence enfin à se voir. Il était temps, puisque nous en sommes maintenant à un peu plus de 12 semaines de grossesse effective. Nous verrons mercredi matin ce qu’en pense le Docteur F.

@+

Findus

17:46 Écrit par Findus dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

23/07/2008

Jour J-7...

…avant la prochaine séance photo de votre star préférée (c’est moi !) chez le Docteur F. ! C’est dans une semaine que nous avons rendez-vous pour voir comment je me porte. Papa et moi avons l’impression que maman est plus calme pour le moment qu’elle ne l’était avant les précédentes visites. Mais nous ne sommes pas dupes tous les 2 ; nous savons qu’elle n’est pas complètement « zen » et qu’elle a hâte d’être mercredi prochain pour me revoir bouger et entendre le Docteur F. lui dire que je me porte bien. Courage, maman : plus que 7 fois dormir !

Je sens néanmoins – et ce n’est pas plus mal – que la tension est moins forte qu’au début. D’autant que pour rassurer maman, je continue à me faire remarquer autant que je le peux. Par de petites crampes dans le ventre, une fois du côté gauche, une fois du côté droit et vice-versa. Par des nausées le matin, à midi, le soir ; peu importe, je ne la laisse pas en paix avec ça ! (Hihihi !) Et, surtout, par une incroyable fatigue ; même si nous sommes en vacances, maman est très fatiguée à cause de tout le chambardement dont je suis responsable dans son ventre. Ce qui est plus étrange, c’est que papa, qui est pourtant un peu moins concerné par ce chambardement (ou je me trompe ?), est presque aussi fatigué qu’elle…

Mais tout ça est normal pour le moment. Donc il n’y a pas d’inquiétude à avoir. Tout va bien.

J’achève ce billet les yeux pleins de larmes. Ce mardi, quelques jours seulement après le drame de Pont-de-Chéruy, la petite Zoé a elle aussi été « oubliée » dans sa voiture par son papa pendant toute la journée. Là non plus, les secours n’ont rien pu faire. Pas plus qu’il y a 2 jours, je ne sais s’il faut blâmer ou plaindre… Je ne comprends pas… Mais toutes mes pensées accompagnent ces 2 petits anges trop tôt et si horriblement arrachés à leur vie naissante.

A bientôt,

Findus

20:13 Écrit par Findus dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

21/07/2008

Triste actualité...

L’actualité française récente me donne froid dans le dos. Un papa a dernièrement « oublié » son petit bout de 2 ans et demi à l’arrière de son véhicule, garé en plein soleil. Il faisait 25°C dehors. Et plus de 40°C à l’intérieur de l’habitacle. Quand les pompiers, alertés par un passant, ont sorti l’enfant inanimé, il était déjà trop tard et ils n’ont rien pu faire. Il était resté enfermé près de 3 heures dans la voiture et est mort de déshydratation et d’hyperthermie.

Malgré tout ce que cet « oubli », quelles qu’aient pu en être les circonstances, a d’horrible, de révoltant, d’inexcusable, il ne faut pas vouer cet homme aux gémonies. Si l’enfer existe, ce qu’il est condamné à vivre jusqu’à la fin de ses jours y ressemble très certainement.

Personne ne peut se prétendre à l’abri d’un tel drame. Personne ne peut prétendre à l’infaillibilité. Sauf peut-être « ceux qui savent » et qui, certains de leur supériorité, s’arrogent le droit de juger et de condamner sans appel… Jusqu’au jour où, eux aussi, se révèlent humains, dans tout ce que cela implique d’imparfait, de faillible.

A bientôt,

Findus

18:31 Écrit par Findus dans Général | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

18/07/2008

Mon impatient papa

Salut,

Ce midi, mon papa a craqué. Enfin, presque… Il est allé se promener chez Nature & Découvertes et à l’Inno, dans les rayons dédiés aux tout-petits. Là, il a regardé les peluches, les doudous, les petits livres en tissu, les hochets. En mourant d’envie de tout m’acheter. Et en sentant que l’émotion le submergeait de plus en plus. Je crois bien que ce n’est que parce qu’il était en public qu’il a réussi à refouler les larmes qui lui montaient aux yeux. Ca aurait été un peu bizarre… « Pourquoi pleurez-vous, Monsieur ? Quelque chose ne va pas ? », lui aurait demandé la vendeuse. Et il aurait dû lui répondre : « Si, si, tout va bien. Je pleure seulement parce que je vais bientôt être papa et que je me réjouis de pouvoir acheter toutes ces peluches pour mon petit bout ».

Je crois que mon papa ne se doutait pas qu’il pourrait un jour avoir autant envie que j’arrive et être si impatient. Il y a quelques années, lorsque ma maman lui parlait d’avoir un enfant, il ne semblait pas trop pressé. Puis il s’est laissé convaincre, se disant que ça pourrait être chouette d’être papa. C’est à ce moment-là, vous le savez, que les ennuis ont commencé. Au fil des échecs, même s’il perdait parfois un peu courage et qu’il désespérait de me voir arriver un jour, son désir d’être papa ne cessait de grandir. En l’étouffant presque à certains moments, où il ne voyait plus rien d’autre dans sa vie.

« Le désir est manque », écrivait André Comte-Sponville (je suis peut-être tout petit, mais je ne suis pas la moitié d’un âne !). Peut-être. Mais pas tout le temps. Parce que si mon papa me désirait déjà énormément quand je n’étais pas encore là, je crois, si je comprends bien, que son désir est encore plus fort maintenant que je me prépare à arriver !

walter_&_leo

Sinon, pourquoi serait-il allé se promener chez Nature & Découvertes et à l’Inno comme il l’a fait aujourd’hui ? Pourquoi aurait-il déjà commencé à épargner des points Spa Reine pour m’offrir Léo la pyramide en peluche et, comme mon copain Achille, Walter le dragon vert ? Je crois qu’il se sent un peu ridicule en faisant déjà tout ça, mais apparemment, c’est plus fort que lui. Même s’il essaie encore de garder les pieds sur terre et de ne pas trop penser à ma venue… Etrange, non ? Peut-être pas tant que ça, finalement, car moi, je sais bien que même s’il joue souvent les « gros durs » pour paraître insensible, il a un cœur gros comme ça, mon papa.

Et comme je ne suis pas bête, j’ai déjà bien compris qu’il me suffira de lui faire de grands yeux malheureux pour avoir tout ce que je veux. Mais ne le lui répétez pas, je vous fais confiance !

Je vous laisse, passez un bon week-end,

Findus

15:09 Écrit par Findus dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

16/07/2008

Nausées, vertiges & Co.

Youpie ! Le week-end dernier, ma maman a dépassé le stade des 12 semaines d’aménorrhée. C'est un mot compliqué pour parler de l'absence de règles. En principe, une grossesse est réputée durer 40 semaines à partir des dernière règles. Tout simplement parce qu’il est impossible de déterminer la date exacte de fécondation (et donc, la date exacte de début de la grossesse). C'est pour ça qu'on compte en semaines d'aménorrhée. Mais quand il faut recourir à la fécondation in vitro, c’est différent : la date de fécondation est évidemment connue. Pour moi, c’était au début du mois de mai dernier. (En réalité, c’était le 14 février, mais le temps que j’ai passé au congélateur sous forme de fish-stick – soupir… – ne compte pas !) Ce qui signifie qu’aujourd’hui, ma maman est réellement enceinte d’un peu plus de 10 semaines. Cette fois dans le cadre d’une grossesse durant 38 semaines et non plus 40. (C’est un peu compliqué à expliquer, mais j’espère que vous vous y retrouvez quand même.)

Tout ça pour vous dire que même si le fameux cap des « 12 semaines » est dépassé, les nausées, vertiges et autres joyeusetés sont toujours présents. Cela est plutôt rassurant concernant mon activité, mais pour ma maman, c’est nettement moins drôle. Pour le moment, elle se plaint d’être très fatiguée. Il faut dire qu’en travaillant à Bruxelles, elle doit se lever tous les jours vers 6 heures du matin pour ne rentrer que 11 ou 12 heures plus tard. Avec plus de 2 heures de trajet en train et à pied au quotidien. Même le jour de congé qu’elle s’octroie chaque semaine ou presque depuis que je suis là ne suffit pas à la remettre d’aplomb ces derniers temps. Heureusement, les vacances sont presque là. Encore 2 jours de travail avant de profiter d’un repos bien mérité.

Comme le lui a dit mon papa, si ça ne va pas mieux dans 2 ou 3 semaines, à la fin des vacances, elle ira trouver son médecin pour qu’il l’arrête et qu’elle puisse se reposer autant qu’il le faudra. Si j’ai bien compris, elle aura intérêt à écouter mon papa, parce que visiblement, il ne rigole pas avec ma santé et mon confort ! Alors que ma maman envisage, si tout va bien, de travailler jusqu’aux fêtes de fin d’année, mon papa lui a déjà laissé entendre que ce serait une bonne idée (ça, c’est la façon polie de s’exprimer de mon papa) de s’arrêter au plus tard à la fin du mois de novembre prochain. Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais je le sens un peu « couveur », mon papa, sur ce coup-là, non ? D’un autre côté, ce n’est pas moi qui m’en plaindrai, parce que je ne trouve vraiment aucun charme aux journées passées à Bruxelles. On se lève tôt. On prend un train confortable comme une bétaillère (heureusement, pour le moment, il ne fait pas encore trop chaud !). On s’énerve au bureau (ma maman récupère les sous des gens qui ne paient pas leurs impôts, ce qui ne lui vaut pas que des sympathies). Pfff… Moi, sincèrement, c’est pas trop mon truc. Je préfère le week-end, quand on traîne tous les 3 au lit, qu’on déjeune calmement et qu’on passe la journée sans s’énerver.

J’espère aussi qu’après ma naissance, ma maman et mon papa prendront le temps de s’occuper de moi. Je crois, d’après ce que j’ai déjà entendu, que je n’ai pas trop de soucis à me faire de ce côté-là. Après son congé de maternité, ma maman prendra un congé parental à mi-temps pendant 6 mois. Mon papa fera de même lorsque le congé de ma maman s’achèvera. Ce qui signifie que pendant plus d’un an, je passerai la moitié de la semaine avec un des deux au moins. Et l’autre moitié chez mes grands-parents et peut-être un peu à la crèche. Ma maman et mon papa tiennent à ce que j’y aille, pour m’habituer au monde, aux autres, mais pas trop quand même…

Et quand ils auront tous les deux fini leur congé parental, je crois qu’ils s’octroieront peut-être bien un 4/5e. Pour s’occuper de moi. Et d’eux. Pour ne pas perdre toute leur vie à la gagner. Si, avec tout ça et avec mes mamys et papys, je ne suis pas comme un coq en pâte, je n’y comprendrai plus rien.

Mais j’anticipe beaucoup. Je vais pour le moment me concentrer sur mon développement et faire en sorte que ma maman me sente bouger le plus vite possible. Parce que ça, je suis certain que ça va lui faire de l’effet ! Et que ça va rendre mon papa un peu jaloux. Mais j’aurai l’occasion de vous en reparler.

@+

Findus

17:05 Écrit par Findus dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

14/07/2008

Des hauts et des bas

Salut,

J'espère que votre week-end s'est bien passé et que vous êtes en forme en ce lundi matin !

En lisant les commentaires et les messages que vous me laissez, je m’aperçois que mon blog oscille entre humour et émotion. L’humour, c’est logique : comme je vous l’ai déjà dit, mon papa est un comique et comme c’est lui qui m’aide à tenir ce blog, c’est normal que j’y raconte parfois des trucs rigolos. L’émotion, c’est logique aussi : j’ai envie de vous expliquer quel chemin ma maman et mon papa ont dû suivre pour en arriver où ils en sont aujourd’hui. Et comme vous l’avez compris, ce chemin était semé d’embûches.

Mais même si ce que je vous raconte est parfois triste, n’oubliez pas que c’est désormais le passé et que l’aube a enfin triomphé de la nuit. Les moments difficiles qu’ont vécus ma maman et mon papa sont derrière eux. Ils ne les oublieront évidemment jamais ; ils font partie de leur histoire. Mais l’avenir est plus important que le passé. Parce qu’il faut encore construire l’avenir, tandis que le passé, lui, ne peut plus être changé.

En plus, il faut relativiser. Ma maman et mon papa en ont bavé pour m’avoir, comme ils disent. Mais tout le monde connait des hauts et des bas dans sa vie. Des moments de bonheur intense et des moments de noir désespoir. Et ce sont peut-être les seconds qui permettent finalement de profiter des premiers. Personne n’aime être triste, mais le bonheur et la joie n’existent-ils pas uniquement par comparaison avec la souffrance et la peine ?

Bref, je vous raconte parfois des épisodes douloureux de la vie de ma maman et de mon papa, mais surtout, ne soyez pas tristes pour eux. Tout n’est évidemment pas parfait. Ils sont encore inquiets à mon sujet. Peut-être même plus que des parents « normaux ». Mais ils sont vraiment contents et soulagés que je sois là et tout va super bien pour nous trois.

Je voudrais en profiter pour remercier toutes celles et tous ceux sur qui ma maman et mon papa ont pu compter pendant qu’ils galéraient. Celles et ceux qui les ont soutenus. Et même supportés, parce qu’ils ne devaient pas être de bonne humeur tous les jours ! (Surtout mon papa, qui, si j’en crois ma maman a quand même parfois un fichu caractère !) Celles et ceux, qui, pour tenter de l’atténuer, ont voulu partager leur souffrance. Celles et ceux qui ont partagé leur attente et aussi leurs moments d’espoirs. Et qui, maintenant, peuvent enfin partager leur bonheur. Je ne les citerai pas. Par discrétion. Mais je suis certain qu’ils se reconnaîtront toutes et tous. Encore une fois, merci pour tout ce que vous avez fait pour ma maman et mon papa !

Amicalement,

Findus

11:05 Écrit par Findus dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |