15/06/2008

Pourquoi un blog ?

Pourquoi ce blog, vous demandez-vous peut-être. Ma maman et mon papa essaient - tant bien que mal - de rester les deux pieds sur terre depuis qu'ils savent que je suis là et que je m'accroche. De ne pas trop se réjouir. Et même de ne pas trop penser à moi. Parce que comme je vous l'ai déjà dit, jusqu'à ma douzième semaine (et même après), un accident peut m'arriver. Je ferai de mon mieux pour ne pas faire de peine à ma maman et à mon papa, mais tout ne dépend pas que de moi. J'espère que j'aurai ce petit coup de pouce de la chance sans lequel rien n'est possible !

 

Ne suis-je donc pas un peu trop optimiste de tenir ce blog alors que je suis encore si petit ? N'aurais-je pas mieux fait d'attendre encore un peu et de ne le commencer que dans un mois ou deux ? Peut-être... Mais en raisonnant ainsi, en voulant être prudent, il arrive souvent qu'on le soit trop. Et qu'on reporte continuellement à demain le bonheur qu'on pourrait savourer dès aujourd'hui ! Il peut m'arriver un accident aujourd'hui. Demain. Dans un mois. Dans un an. N'importe quand. C'est la vie. Mais pour le moment, je suis là, dans le ventre de maman, je suis rudement content d'y être (je vous ai déjà dit que c'était super confortable) et je voudrais bien qu'elle et mon papa en profitent aussi. Chaque jour. En restant les pieds sur terre, d'accord, mais sans continuellement redouter le lendemain.

Je sais que ce n'est pas facile après tout ce qu'ils ont vécu. Ils sont peu à peu entrés dans une stupide logique d'échec, craignant à chaque pas de trébucher là où tout semblait si évident pour d'autres. Et ils ont trébuché plusieurs fois. Mais maintenant, je suis là ; c'est la preuve qu'à chaque fois, ma maman et mon papa se sont relevés. Alors moi, même si je suis tout petit et que je ne connais pas encore grand chose à la vie, je voudrais leur dire d'essayer de profiter de chaque jour que nous passons tous les trois et de ne pas trop se tracasser pour moi. Surtout ma maman. Parce que pour le moment, c'est avec elle que je vis. Grâce à elle. C'est peut-être un peu égoïste, mais moi, je voudrais qu'elle soit bien. Parce que si elle est bien, je le suis aussi.

Je ne peux pas garantir que tout se déroulera sans encombres d'ici le 24 janvier 2009. Mais il n'y a pas de raison pour que ça se passe mal pour moi ! Maintenant qu'on est tous les trois, ma maman, mon papa et moi, on est sortis de cette logique d'échec dont je vous parlais tantôt et on est plus forts. Et je compte bien m'accrocher !

Voilà, en quelques lignes, pourquoi j'ai commencé à écrire ce blog si tôt : parce qu'il ne faut pas attendre demain pour être heureux quand on peut l'être aujourd'hui. Parce que si on y croit, c'est déjà en partie gagné. Parce que la vie n'est pas toujours facile, mais qu'elle vaut quand même la peine d'être vécue ! Et parce que l'aube triomphe toujours de la nuit !

A bientôt,

Findus-le-philosophe   ;-)

16:49 Écrit par Findus dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.