11/06/2008

Ma maman et mon papa

Salut,

Maintenant que nous avons fait connaissance, je vais quand même vous présenter ma maman et mon papa.

Il paraît que ça lui fait bizarre, à ma maman, que j’appelle comme ça. Mais comme lui disait mon papa, je ne vais quand même pas les appeler Madame et Monsieur ! Ni Mère et Père. Ca ferait un peu guindé quand même…

Pour que vous puissiez vous imaginer à quoi je ressemblerai peut-être quand je sortirai du ventre de maman, voilà leur photo.

papa_maman

J’ai une question à vous poser : d’après vous, est-ce que c’est ma maman qui est trop grande ou est-ce que c’est mon papa qui est trop petit ? Parce que moi, je m’y perds. D’après ma maman, mon papa trop petit. Et d’après mon papa, ma maman est trop grande. Qu’est-ce que vous en pensez, vous ? Je vous pose cette question, mais je vous rassure tout de suite : ça n’a pas vraiment d’importance. Ils s’entendent très bien et, surtout, ils s’aiment énormément. Sinon, ils n’auraient pas traversé ensemble toutes ces épreuves pour m’avoir ! Mais c’est vrai que je les vois mal danser un slow…     ;-)

Si j’ai bien compris, pour le moment, ma maman est un peu dérangée par ma présence. Elle se plaint d’avoir des nausées, etc. Les premières semaines, elle s’inquiétait de ne pas sentir ma présence. Alors moi, pour la rassurer, après m’être installé, j’ai essayé de me faire un peu remarquer. Mais visiblement, je n’ai pas choisi la bonne méthode… J’espère que ses nausées se dissiperont vite. Mais d’un autre côté, si elles se dissipent, elle va s’inquiéter et se demander si je suis toujours bien là ! Rien n’est simple !

Vivement le 24 janvier 2009. D’après le Docteur, je sortirai en effet du ventre de maman ce jour là. Si je compte bien, ça fait encore 7 mois et demi d’attente ! Ca va être très long pour ma maman. Et pour mon papa aussi, je crois. Au début, je pensais qu’il n’y avait que ma maman qui se tracassait. Je trouvais mon papa très calme. Mais hier, il a confié à ma maman qu’il était lui aussi terriblement stressé et même qu’il essayait de ne pas trop penser à moi pour ne pas être débordé par ses émotions. Il a l’air dur, mon papa, mais en réalité, il est aussi sensible que ma maman.

Vu ce qu’ils ont enduré, je comprends qu’ils se tracassent comme ça, mais je voudrais quand même les rassurer et leur dire que je compte bien m’accrocher et faire mon possible pour que tout se passe bien. Après tout ce qu’ils ont fait pour moi, je leur dois bien ça !

Ils ont des amis qui attendent un heureux événement (c’est comme ça qu’on nous appelle, nous, des « heureux événements » !). Ils n’ont pas fait le truc « in vitro » comme ma maman et mon papa, mais je crois qu’ils ont beaucoup souffert aussi. Ca serait vraiment super si tout pouvait bien se passer pour eux comme pour ma maman et mon papa et si je pouvais arriver un peu après leur heureux événement à eux ! Ca me ferait déjà un copain ou une copine. Ce serait chouette, non ?

Un dernier petit truc, avant de vous quitter… Comme ça ne semblait pas clair pour tout le monde, mon sac à dos, comme l’appelle le Docteur, c’est le placenta, qui contient tout ce qui est nécessaire à mon développement. Autrement dit, heureusement que je l’ai, mon sac à dos !

Bye,

Findus

10:28 Écrit par Findus dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Superbe ! Très beaux textes. J'ai tout lu...c'est rare. J'adore et je reviendrai prendre des nouvelles de Findus !

Écrit par : Georges | 12/06/2008

Les commentaires sont fermés.